2019, année de croissance et d’investissement pour Mediahuis

Anvers, le 27 février 2020 – 2019 a été une année d'investissement et de croissance internationale pour Mediahuis. Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 857,9 millions € et un REBITDA de 118,9 millions € et a réussi à dégager un solide résultat d'exploitation de 65,9 millions €. Le résultat net récurrent a atteint 50,7 millions €. L'acquisition de l’entreprise irlandaise Independent News & Media a contribué à ce résultat pour 5 mois. En 2019 encore, Mediahuis a enregistré une forte croissance du nombre d'abonnés, attribuable pour une bonne part au succès de sa stratégie numérique et au nombre croissant de consommateurs disposés à payer pour un journalisme numérique de qualité. Une série de restructurations annoncées précédemment, ainsi que les coûts non récurrents liés à l'acquisition d’INM, ont pesé sur le résultat net.

Mediahuis a encore réaffirmé, l'an dernier, son ambition de se hisser parmi les leaders européens des médias. L'acquisition de l’entreprise irlandaise Independent News & Media, qui édite notamment l'Irish Independent, le Sunday Independent et The Belfast Telegraph, représentait pour Mediahuis l’accès au marché anglophone. Le processus de reprise a été finalisé le 31 juillet et a abouti immédiatement à une acquisition à 100 % d'INM. Ceci a été suivi par la mise en œuvre d’un plan de transformation numérique visant à assurer aux marques d'information d’INM une transition numérique accélérée. Les résultats d’INM ont été repris pour 5 mois dans le résultat consolidé de Mediahuis.

Le nombre d’abonnements remonte, soutenu par une forte croissance numérique.

Les marques d'information de Mediahuis ont continué à évoluer vers des services numériques en 2019, l’accent étant mis résolument sur une expérience utilisateur optimale et sur la valeur ajoutée de la vidéo et de l'audio. Le nombre total d'abonnements a encore augmenté, tant aux Pays-Bas qu’en Belgique, grâce d'une part à une solide stratégie numérique, et d'autre part au nombre croissant de consommateurs disposés à payer pour un journalisme numérique. Selon la marque d'information, la proportion d’abonnements numériques varie entre 15 % et 40 %, la tendance positive étant perceptible pour tous les titres. La stratégie qui consiste à placer derrière le « paywall » des informations pertinentes et distinctives, est l’une des principales clés de ce succès.

Le marché irlandais des journaux est, à cet égard, atypique en ce sens qu'il fonctionne presque exclusivement par la vente au numéro. La technologie et l'expertise présentes au sein de Mediahuis, ainsi que le grand potentiel numérique du marché irlandais, contribueront à court terme à accélérer la transformation numérique des titres d'information d’INM. Dans un premier temps, un paywall a été introduit à la mi-février 2020 sur independent.ie, le site de l'Irish Independent et le Sunday Independent. Au cours du troisième trimestre 2020, un service d'abonnement numérique similaire sera déployé pour The Belfast Telegraph.

Des économies et des optimisations de portefeuille.

Au sein de l'organisation belge, un plan d'optimisation et de transformation a été mis en place afin d'assurer un meilleur niveau de rentabilité pour les activités d'information. Les activités néerlandaises ont également réalisé des économies et ont su réduire davantage leur base de coûts, si bien qu’elles ont pu apporter une solide contribution au résultat du groupe Mediahuis.

La baisse structurelle s’est poursuivie dans le marché des toutes-boîtes, ce qui a conduit à l'arrêt des activités Rondom sur le marché belge. De même, au sein de Mediahuis Limburg, les activités dans le domaine des toutes-boîtes ont été réorganisées et la décision a été prise d’intégrer le toutes-boîtes VIA comme supplément hebdomadaire dans le journal De Limburger.

Enfin, Mediahuis a annoncé à l'automne 2019 la fermeture de l'imprimerie Citywest à Dublin. L’arrêt définitif des activités d'impression est prévu pour le printemps 2020 après quoi les volumes d'impression restants seront consolidés sur des sites d'impression à Cork et Newry. Fin 2019, après une annonce préalable, le site d’imprimerie belge à Grand-Bigard a  finalement été fermé lui aussi.

Ces restructurations, ajoutées aux charges uniques liées aux acquisitions, ont conduit à un résultat non récurrent de [xx millions €] au total.

La diversification, pilier de la croissance.

Fin 2019, Mediahuis a acquis 35 % des parts de Mather Economics, un bureau américain de consultance en données. Cette participation représente pour Mediahuis un élargissement significatif de son portefeuille dans le marché en plein essor des technologies et services de médias.

Pendant l’année écoulée, Mediahuis a aussi consolidé sa position dans le domaine des marchés numériques. Le groupe a ainsi acquis le contrôle sur 4 All Solutions, la société qui se trouve derrière Fortissimo, un logiciel CRM pour le secteur immobilier et le portail immobilier Proxio. Cette acquisition a fait de Mediahuis le leader incontesté sur le marché du logiciel CRM et de la construction de sites web pour les professionnels de l'immobilier.

Dans le même temps, Mediahuis et DPG Media ont uni leurs forces dans deux marchés importants. Dans le marché de l'emploi et du recrutement, Jobat et Vacature.com ont été intégrés dans une joint-venture conjointe qui, aujourd'hui, opère exclusivement sous la marque Jobat. Dans le marché automobile néerlandais, les deux acteurs ont regroupé les marques Gaspedaal et AutoTrack dans une joint-venture.

Les recettes publicitaires restent sous pression.

Sur le marché publicitaire néerlandais, Mediahuis a bien résisté au cours de la période écoulée. En Belgique par contre, le résultat est resté en-deçà des attentes. Le chiffre d'affaires en imprimerie a continué de baisser sensiblement et les recettes en publicité numérique ont progressé moins rapidement que prévu. Des mesures efficaces au niveau des coûts ont pu, malgré tout, compenser la baisse des recettes publicitaires sur le marché belge. Les activités radio de Mediahuis en Belgique ont affiché quant à elles un bon résultat l’an dernier, Nostalgie s’imposant comme la plus grande station radio dans le sud du pays en termes d’audience. Dans le nord comme dans le sud, le chiffre d'affaires en radio s’est affiché en hausse.

Gert Ysebaert, CEO du groupe Mediahuis : « 2019 a été une année d'investissement importante pour Mediahuis. Nous avons investi dans l'accélération numérique de notre portefeuille, affiné notre organisation et grandi à l’international. En 2020, ces investissements auront un effet positif et se traduiront par une nouvelle augmentation du résultat net. Notre groupe dispose aujourd'hui d'une base financière solide. Cela nous donne, pour les prochaines années, la marge de manœuvre nécessaire pour poursuivre notre expansion. Forte de cette ambition, et parce qu’elle a foi dans le journalisme indépendant et dans la capacité de notre groupe de mener à bien la transformation numérique de nos marques, Mediahuis a tous les atouts en mains pour continuer de croître et se transformer en une entreprise de médias européenne solide. »

Chiffres clés financiers.

Avec l’apport de l’entreprise irlandaise Independent News & Media à partir d’août 2019, le chiffre d'affaires de Mediahuis augmente de 5 % par rapport à 2018. INM contribue aussi directement au résultat du groupe. Par ailleurs, le REBITDA de Telegraaf Media Groep, acquis en 2017 et rebaptisé entre-temps Mediahuis Nederland, évolue très positivement. Les deux assurent la majeure partie de la croissance du REBITDA de 28,3 millions €, soit +31 % par rapport à 2018.

Depuis 2019, Mediahuis applique l’IFRS 16 pour ses contrats de location simple. L'impact positif de ce traitement sur le REBITDA est cependant contrebalancé par une politique réajustée, plus prudente, en ce qui concerne l'activation des plateformes et des produits numériques.

Les réorganisations mentionnées précédemment, ajoutées aux coûts d'acquisition – principalement d’INM – et à certains ajustements comptables au niveau des latences fiscales, ont eu un impact négatif de 20 millions € sur le résultat net.

Malgré l'importante acquisition d'INM en 2019, la dette nette du groupe n’a que légèrement augmenté. Le ratio dette nette (dette bancaire + prêts d’actionnaires - liquidités) sur REBITDA a légèrement diminué, passant de 1,8 à 1,7.

Kristiaan De Beukelaer, CFO du groupe Mediahuis: « 2019 a été une année intense sur le plan financier. Les optimisations et les acquisitions – principalement d'INM – sont des investissements dans notre futur où nous prévoyons que les effets positifs seront déjà visibles dans nos résultats en 2020. Dans le même temps, Mediahuis reste prudente dans le financement de sa croissance. En témoigne le ratio dette nette/REBITDA qui est stable et qui nous procure la marge de manœuvre nécessaire pour continuer à investir dans le portefeuille existant ou dans de nouvelles acquisitions. »

 

Chiffres clés 2019

(en millions d'euros)     2019   2018   évolution  
Produits d’exploitation 857,9 819,2 +38,8
REBITDA 118,9 90,6 +28,3
Résultat opérationnel (REBITA) (1) 65,9 55,1 +10,7
Résultat net récurrent (2) 50,7 40,7 +9,9
Résultat net 15,0 28,2 -13,1
Dette nette (3) -201,2 -161,6 -39,6

 

(1) Résultat d'exploitation récurrent hors amortissement du goodwill d'acquisition.

(2) Le résultat opérationnel après déduction de l’impôt des sociétés y afférent, selon les taux en vigueur par pays.

(3) Les liquidités moins les dettes bancaires et les prêts subordonnés, à l'exclusion des engagements en matière de location simple mentionnés comme dette sous l’IFRS 16 (depuis 2019).