Mediahuis fait un bond en avant en 2017.

En 2017, le groupe d'édition d’origine belge Mediahuis a réussi tout à la fois à renforcer sa position sur le marché belge et à s’ériger en une entreprise multimédia de premier plan aux Pays-Bas, avec un chiffre d’affaires de 800 millions d’€, plus de 3.200 collaborateurs et un total de 1,4 million de journaux vendus quotidiennement. L’évolution positive du résultat d’exploitation pour 2017 (REBITDA +23 %) préfigure dès lors la croissance future et l’amélioration du résultat que Mediahuis entend réaliser avec l’arrivée de VP Exploitatie comme troisième actionnaire, l’acquisition de Telegraaf Media Groep (TMG) et les activités média apportées par Corelio et Concentra.

2017 s’affiche, pour Mediahuis, comme une année charnière durant laquelle le groupe, malgré des conditions de marché difficiles et grâce notamment à une bonne maîtrise des coûts, a pu limiter l’impact de la baisse des recettes publicitaires sur son cash-flow opérationnel (REBITDA) provenant des activités existantes (les journaux belges, les petites annonces numériques et l’entreprise néerlandaise NRC).

La vente des journaux belges de Mediahuis a diminué de 3 % l'an dernier. Cette diminution a été enregistrée principalement dans la vente par numéro. La vente de journaux par abonnement est restée pratiquement stable, avec une poursuite du glissement vers les abonnements numériques. Malgré la pression d’un marché des journaux déclinant et soutenus par une solide offre numérique, tant De Standaard que NRC (NRC Handelsblad et nrc.next) ont pu réaliser une augmentation du total des ventes de 0,4 % et 4,3 % respectivement.

Les titres populaires Het Nieuwsblad/De Gentenaar, Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg ont encore consolidé leur position dans le numérique et franchissent, avec le déploiement de l’environnement « plus », un pas important dans la promotion du journalisme numérique payant.

En 2017, les recettes publicitaires des journaux belges ont été influencées dans le sens négatif par une forte baisse dans le segment national et la pression croissante de plusieurs grandes plateformes internationales. Le marché de la publicité régionale et celui des petites annonces, tant dans l’imprimé que dans le numérique, sont cependant restés stables et ont même connu une légère augmentation. NRC a réussi, dans un marché publicitaire globalement en forte baisse, à maintenir le niveau de 2017.

Importance croissante des activités d’annonces classées et élargissement de l’offre

Les activités d'annonces classées prennent une importance grandissante dans le résultat de Mediahuis. Les plateformes existantes ont ainsi renforcé leur position sur leur marché respectif tandis que Mediahuis a investi dans un élargissement de l’offre. La plateforme de recrutement Jobat s’est développée en 2017, tant en version imprimée qu’en ligne. La tendance positive affichée par le marché de l’emploi et l’évolution continue vers de nouvelles formes de collaboration ont amené Mediahuis à s’engager, pour le marché néerlandais et belge, dans une collaboration stratégique avec Jellow, une plateforme en ligne mettant en relation free-lances et clients. Dans le marché immobilier, Hebbes et Zimmo ont uni leurs forces pour former une seule marque forte, à savoir Zimmo. En 2018 aussi, Mediahuis continuera de miser sur une croissance accélérée de ses activités d’annonces classées dans le but d'acquérir une position de leader sur ces marchés de croissance où le groupe occupe, aujourd'hui déjà, une position de départ solide. Cette stratégie est en outre soutenue par les plateformes de petites annonces de Media Groep Limburg et TMG au sein de Mediahuis.

Mediahuis a en outre opéré un élargissement de ses activités en prenant une participation dans Wayne Parker Kent, l’une des sociétés de contenu numérique affichant la plus forte croissance aux Pays-Bas, dont le core business est d'atteindre des groupes cibles très spécifiques. Pour le marché belge, cette collaboration stratégique a débouché sur une joint-venture qui a démarré au printemps 2018.

Renforcement du caractère multimédia de Mediahuis.

Une étape importante dans la croissance continue de Mediahuis a été franchie le 31 mai 2017 lorsque les activités média que les actionnaires Corelio et Concentra avaient encore en portefeuille ont été apportées dans Mediahuis. Ces activités ont contribué pour 7 mois au résultat d’exploitation.

  • Le Media Groep Limburg néerlandais atteint, à travers le journal De Limburger, les toutes-boîtes Via Limburg et plusieurs titres numériques, 77,1 % des Limbourgeois (18+) et constitue, avec une marge REBITDA de 17,6 %, un apport rentable et prometteur pour le pôle néerlandais de Mediahuis. La baisse des recettes des toutes-boîtes a été compensée par de nouveaux revenus numériques provenant du journal et de plusieurs plateformes de niche dans le contexte du marché de l'emploi et des informations commerciales locales.
  • Les diverses activités audiovisuelles avec radio Nostalgie, les stations de télé régionales ATV, TV Limburg, TV Oost et ROB TV et les participations dans la station Nostalgie francophone (Nostalgie SA) et De Vijver Media (SBS, Woestijnvis) ont amélioré légèrement leur contribution ou sont restées stables.
  • La participation de 50 % dans Flanders Classics, qui organise et exploite entre autres le Tour des Flandres et le Circuit Het Nieuwsblad, constitue aussi un apport intéressant et rentable dans le portefeuille de Mediahuis.
  • Les imprimeries de journaux de Coldset Printing Partners ont apporté, l’an dernier, une contribution stable au résultat. Compte tenu de la diminution, année après année, des volumes d’impression, la capacité totale va encore être optimisée dans les années à venir via, d'une part, la fermeture déjà annoncée de l’imprimerie à Grand-Bigard en 2021 et, d'autre part, une extension et une révision approfondie du parc de machines dans l’imprimerie de Paal-Beringen.
  • Dans un marché publicitaire déclinant et changeant, le journal gratuit Metro et les toutes-boîtes ont connu une année difficile.

L’acquisition de TMG, une étape importante dans la stratégie de croissance.

Le 22 juin 2017, Mediahuis est devenu l’actionnaire de contrôle de Telegraaf Media Groep (TMG). Dans les mois qui ont suivi, le groupe a encore relevé sa participation à 95 %. Début 2018, elle a même été portée à 99,5 %, après quoi il a été mis fin à la cotation en bourse de TMG. En septembre et décembre respectivement, les participations ‘non-core’ dans Keesing Mediagroep et Talpa Radio ont été vendues, Mediahuis confirmant par là sa focalisation sur les activités de base des marques de médias (d'actualité) et numériques.

Après l’acquisition du contrôle de TMG, la nouvelle direction a directement établi un plan de redressement, dont la mise en œuvre est aujourd'hui pleinement en cours. Une action rapide et efficace au niveau des coûts a permis d’enrayer la spirale négative des résultats en baisse. Tous ces éléments font que TMG, dans les 6 mois suivant la prise de contrôle par Mediahuis, a déjà fourni une contribution positive au REBITDA et au résultat net du groupe. Avec des titres comme De Telegraaf, des marques régionales comme le Noord-Hollands Dagblad, les hebdomadaires Privé et Autovisie, le portail vidéo Dumpert, la plate-forme e-commerce GroupDeal.nl et le portail automobile GasPedaal.nl, TMG possède un portefeuille de marques fortes qui, dans les années à venir, pourront apporter une contribution substantielle à la croissance du chiffre d'affaires et du résultat du groupe.

Gert Ysebaert, CEO de Mediahuis : « L’acquisition de TMG a non seulement été finalisée avec succès, mais est déjà, du point de vue financier, largement digérée grâce aux transactions de Keesing Mediagroep et Talpa Radio. 2017 a dès lors été une année charnière pour Mediahuis. Notre groupe s’est érigé en un solide groupe de médias belgo-néerlandais avec un portefeuille substantiel de marques de grande valeur. 2018 s’annonce comme une année de défis, où il faudra opérer des choix déterminants. Mediahuis s’investira dès lors plus que jamais dans la transformation numérique de son core business, les marques d'information et les petites annonces. Nous avons des marques locales fantastiques auxquelles les gens sont très attachés. C’est avec cette large audience et un engagement fort que nous ferons la différence. »

Chiffres clés financiers

Dans la comparaison du résultat d’exploitation final (EBIT), par rapport au REBITDA, il faut prendre en compte pour 2017 des charges non récurrentes pour un total de 16,5 millions d’€. Il s’agit principalement de frais de transaction relatifs à l'acquisition de TMG et aux divers apports de Corelio et Concentra, de frais de financement non récurrents, de goodwill impairments uniques, d'amortissements non récurrents et de provisions pour divers risques et charges. Ces dépenses non récurrentes ont aussi eu un impact significatif sur le résultat net.

Après les différents apports et l’acquisition de TMG, Mediahuis a refinancé sa dette totale. Grâce entre autres à la vente de Keesing Mediagroep et de la participation dans Talpa Radio, l’augmentation de la dette nette est restée limitée à 34,8 millions d’€. Sur la base de 12 mois de REBITDA, le ratio d'endettement (dette financière nette / REBITDA) du groupe est resté pratiquement inchangé.

Kristiaan De Beukelaer, CFO de Mediahuis : « Les transactions qui ont accompagné l’acquisition de TMG ont donné à Mediahuis, fin 2017, une assise financière plus solide par rapport au début de l’année. Grâce à TMG et aux autres activités acquises en 2017, le REBITDA de Mediahuis évoluera, selon les prévisions, vers les 90 millions d’€ en 2018. De ce fait, en dépit d'un programme d’investissements substantiel pour cette année, nous clôturerons 2018 avec un ratio d’endettement d’environ 1,1. »

 

Chiffres clés 2017

(en millions d'euros)       2017 2016 Évolution
Chiffre d’affaires (normalisé) (1) (2) 616,2 412,7 + 49 %
REBITDA   (1)   73,2 59,8 + 23 %
Marge REBITDA     11,9 % 14,5 %  
REBITA   (1)   52,7 48,6 + 8 %
EBIT   (1)   20,4 34,5 - 41 %
Résultat net (1) (3) 14,8 18,2 - 19 %
Dette nette (4)   111,1 76,2 + 46 %
(1) Résultats IFRS consolidés pro forma, où les chiffres 2017 incluent :
- les participations apportées par les actionnaires Corelio et Concentra pour 7 mois,
- et TMG pour 6 mois.
À partir de l'exercice 2017, Mediahuis déposera ses propres états financiers consolidés avec les IFRS comme base d'évaluation.
Auparavant, Mediahuis et les filiales étaient reprises dans les états financiers consolidés de ses actionnaires.
Les chiffres présentés sont des chiffres pro forma, étant donné que Mediahuis établit son premier rapport annuel consolidé pour un exercice étendu.
Les chiffres 2016 comparatifs ont été retraités en fonction de l’impact de l’adaptation IFRS et de la première consolidation de Mediahuis.
(2) Produits d’exploitation, à l’exclusion du chiffre d'affaires des activités de troc.
(3) Part du groupe dans le résultat net après impôts.
(4) Dettes à l’exclusion des prêts subordonnés d'actionnaires.