Mediahuis mise sur l’accélération de la transformation et de la numérisation de ses activités d’information en Belgique.

Avec un marché publicitaire en berne, une augmentation structurelle significative des coûts d’impression et de personnel ainsi qu’une hausse des ventes des journaux numériques encore insuffisante pour compenser les pertes du marché imprimé, le résultat des activités d’information de Mediahuis sur le marché belge est en baisse. Mediahuis, le groupe média derrière les marques d'information De Standaard, Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg, souhaite anticiper et rétablir sa rentabilité sur le marché belge en accélérant la transformation et la numérisation de son cœur de métier, les médias.

L'objectif est d'adapter l'organisation à la nouvelle réalité numérique et économique et de mettre en œuvre une évolution accélérée vers une organisation digital first, orientée client et efficace, avec une rentabilité accrue.

À cette fin, un plan de transformation et d'optimisation reposant sur trois piliers a été élaboré.

1. Amélioration de l'expérience client numérique basée sur les quatre marques d'information fortes.

Les quatre grands titres (De Standaard, Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg) évolueront encore davantage et de manière accélérée vers un service numérique offrant une expérience client optimale en misant encore davantage sur un journalisme innovant via les sites d'information, applications, vidéos, podcasts, etc. Non seulement cette importante focalisation sur l’expérience client générera une augmentation des relations numériques payantes, mais elle renforcera également la relation à long terme avec le lecteur. Mediahuis se concentre également sur l'amélioration du service numérique à destination des annonceurs. En combinaison avec une approche unique et personnalisée axée sur le client, le renforcement de l'offre de données ainsi que la poursuite de l'automatisation et de la numérisation du processus de vente devraient générer une accélération de la croissance des recettes publicitaires numériques.

2. Stratégie digital first, associée à la rentabilisation du journal imprimé.

Ces dernières années, Mediahuis a pris des mesures importantes dans la transformation numérique de ses marques d'information. Le choix résolu de l’approche digital first devrait désormais permettre une accélération. Compte tenu de l'importance du marché imprimé dans son portefeuille, Mediahuis reste confiant quant à la force du journal imprimé. Toutefois, la tendance à la baisse des revenus signifie que Mediahuis doit gérer le marché imprimé plus efficacement. Mediahuis continuera à offrir au lecteur du journal papier un produit de haute qualité, mais s'organisera en interne pour le rendre plus rentable. Ce choix clair permet d'investir davantage dans l'accélération numérique des titres d'information, tout en exploitant au maximum l'échelle du groupe belgo-néerlandais.

3. Augmentation de l'efficacité opérationnelle.

Afin de devenir une entreprise numérique à part entière, Mediahuis misera sur la simplification, l'amélioration et l'automatisation de ses processus dans tous leurs aspects, sans pour autant nuire à la qualité des titres d'information ou de l'offre à destination des clients.

De Standaard sera délocalisé en plein centre de Bruxelles et les autres activités, actuellement hébergées à Grand-Bigard, seront centralisées à Anvers.

Fin 2020, la rédaction de De Standaard quittera Grand-Bigard pour le centre de Bruxelles. De Standaard s'installera dans l’immeuble Central Gate, mieux connu sous le nom de Shell Building, tout près de la Gare centrale. Ce déménagement s'inscrit également dans le cadre du transfert de mobilité que Mediahuis souhaite opérer en visant des lieux facilement accessibles en transports en commun. Les autres services qui opèrent actuellement depuis Grand-Bigard seront intégrés dans la mesure du possible au siège de Mediahuis à Anvers. Et comme cela a déjà été décidé, Het Belang van Limburg et TV Limburg prendront leurs quartiers dans le nouveau bâtiment de Hasselt dans les prochaines semaines.

Gert Ysebaert, CEO de Mediahuis : « Ces dernières années, nous avons pris d’importantes mesures positives et avons réussi à guider au mieux nos marques d'information à travers la transformation numérique. Néanmoins, la réalité d'aujourd'hui menace de nous rattraper. Si nous voulons demeurer une entreprise média de premier plan et rester maîtres de notre avenir à long terme, nous devons anticiper et accélérer la transformation et la numérisation de nos activités d’information. Le consommateur attend un service d'information numérique fort ainsi qu’une expérience client optimale. Nous devons les lui offrir, sans pour autant renoncer au journal imprimé. Toutefois, nous devrons produire ce dernier de manière plus efficace. En s’implantant au centre de Bruxelles, De Standaard opte résolument, en tant que principal journal flamand de qualité, pour une place au cœur politique de notre pays et de l'Europe. »  

La simplification, l’optimisation et l’automatisation des processus et des choix liés à une stratégie digital first pourraient éventuellement mener à la suppression de 82 ETP (équivalents temps plein) au sein de l’organisation. La majorité des emplois supprimés se trouveraient dans les services administratifs, commerciaux et de soutien. L'intention est d’éviter au maximum les licenciements secs. Mediahuis continuera également de soutenir la transformation de son organisation par le biais de la formation et du recyclage continus de ses collaborateurs.

Les collaborateurs de Mediahuis ont été informés aujourd'hui du plan de transformation et d'optimisation, et la concertation sociale a débuté dans la foulée afin d’examiner comment ce plan peut être mis en œuvre de la manière la plus socialement acceptable.

Le plan d’accélération de la transformation et de la numérisation concerne les activités d’information belges et n'a donc aucun impact sur les autres entités du groupe Mediahuis en Belgique et aux Pays-Bas.